home Politique, RD Congo RDC : Tryphon Kin-Kiey Mulumba, surprise candidat président de la République

RDC : Tryphon Kin-Kiey Mulumba, surprise candidat président de la République

Coup de tonnerre au sein de la majorité au pouvoir alors que ses leaders et présidents des composantes FCC et officiers supérieurs de l’armée étaient convoqués à Kingakati par Joseph Kabila ; Tryphon Kin-Kiey Mulumba, président national du parti Kabila Désir déposait sa candidature à la CENI et par-delà annonçait officiellement son intention de concourir à la présidentielle de 2018 comme indépendant.

Son secret bien gardé durant son dernier voyage en Europe et depuis son retour à Kinshasa, Kin-Kiey Mulumba a pris de vitesse tous ses amis de la Majorité Présidentielle en surprenant tout le monde. Est-il déjà au courant que Kabila lui-même ne sera pas candidat et cause de son anticipation alors que la date butoir reste demain mercredi 08 août 2018 ?

Surtout que l’homme avait toujours voulu à tout prix un troisième mandat pour Kabila, mais curieusement en veut à présent pour lui-même ; soit il est l’élu du Chef de l’Etat congolais comme son dauphin, soit qu’il serait l’exemple même parfait du Kabilisme: chacun pour soi et le désir de Kabila pour tous.

A moins d’une farce avec une candidature de trop, celle d’une dissidence ou encore d’une frustration personnelle que cette entrée en danse de Kin-Kiey Mulumba ; il ya de quoi s’étonner et se demander sur l’avenir même de la Majorité Présidentielle (MP) une fois que Kabila ne sera pas candidat lui-même.

Membre du Front Commun pour le Congo (FCC) dont il n’a toujours pas eu que des mots aimables pour cause de plusieurs « moutons noirs » débauchés de l’opposition radicale, l’ancien ministre des PTT et NTIC et des Relations avec le parlement, député élu de Masimanimba et ex-professeur de journalisme n’étonne plus personne.

Le 05 août courant,  sur son compte Twitter il écrivait : « Prof. T. Kin-kiey Mulumba‏ @kkmtry 5 août L’opposition presse le Président de la République de «déclarer» un dauphin. Outre qu’on s’interroge sur le sens de cette démarche qui s’éloignerait de la démocratie, je me demande comment cela pourrait se faire sans frustrations nouvelles voire fracture au sein de la plate-forme ».

En déposant sa candidature surprise et contre toute attente, serait-il devenu ce frustré ou a-t-il simplement voulu fracturé la plateforme électorale de Kabila, seul la date butoir de demain mercredi 08 août nous fixera. « Kin-Kiey qui n’a jamais digéré un manque de soutien affiché à ses idées de Kabila Désir Asbl à Kabila Désir parti politique n’a jamais non plus cru en ses amis de la Majorité Présidentielle depuis sa mise à l’écart du gouvernement » souligne un cadre FCC sous anonymat.

Et Kin-Kiey le disait lui-même d’une façon claire après le dépôt de sa candidature : « Quand j’ai créé Kabila Désir il y a 3 ans, c’est parce que je croyais qu’il y avait une envie de Kabila, j’ai appelé la majorité à s’unir autour de ce projet. Elle a refusé. C’est une majorité parlementaire, qui aurait pu s’opposer à une réforme ? Je ne crois pas beaucoup dans le FCC, je ne vois pas ce que ces nouvelles personnalités apportent à la MP. Elles ne sont pas crédibles ».

Un homme en sursis…

Dans une déclaration politique rendue public en la journée du 07 août 2018, l’ABCE se dit « désagréablement surprise par la candidature de manière solitaire et cavalière de Tryphon Kin-Kiey Mulumba » de surcroit premier vice-président du regroupement.

Et de poursuivre qu’en tant que « regroupement politique membre de la MP et cofondateur du FCC organisé, loyal et discipliné, désapprouve cette démarche aux antipodes de sa position sur la question dont Kin-Kiey a été pleinement tenu informé… ».

Toute chose restant égale par ailleurs, l’homme politique Kin-Kiey est aujourd’hui un homme en sursis de la part de ses ex-amis de la MP tout comme ceux de sa plateforme de l’Alliance des Bâtisseurs pour un Congo Emergeant (ABCE) qui l’évincerait très bientôt de ses rangs, à défaut qu’il s’autoexclu de lui-même avec son parti Kabila Désir.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares