home People, Politique, RD Congo, Sports SPORTS : La saga Constant Omari se poursuit au parquet de Matete à Kinshasa

SPORTS : La saga Constant Omari se poursuit au parquet de Matete à Kinshasa

La saga Constant Omari Selemani, l’inamovible président de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) depuis quatre mandats se poursuit à Kinshasa ce matin du jeudi 18 avril 2018 au Parquet Général près la Cour d’Appel de Matete. Comparaissant en homme libre pour une nouvelle audition en ce jour, Constant Omari avait été libéré provisoirement dans la soirée de mercredi 16 avril pour des rasions de santé alors que ses coaccusés sont demeurés en garde-à-vue.

De sources proches du dossier renseignent que pour sa part, le ministre des Sports et Loisirs ; Papy Nyango sera de la partie au parquet pour y « déposer le dossier comprenant les documents relatifs à la procédure » engagés contre les hauts dirigeants du football congolais.

En effet, la justice congolaise poursuit le président de la Fecofa et deuxième vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF) Constant Omari, son vice-président, Théobald Binamungu et son directeur financier, Roger Bondembe, mais aussi le secrétaire général aux Sports Barthelemy Okito pour détournements présumés de fonds destinés aux équipes de football du pays.

Lire aussi : SPORTS : Affaire Constant Omari et Compagnies, une décision incompréhensible de suspension des activités de la Linafoot http://www.afriwave.com/?p=8552

L’interpellation et la mise en garde-à-vue mardi 17 avril 2018 au soir du tout puissant président de la FECOFA et ses proches collaborateurs avaient provoqué l’émoi que les ligues de football nationale (Linafoot) du pays et de Kinshasa (Lifkin) avaient suspendu toutes leurs activités en signe de soutien. Ces instances s’insurgeaient contre ce qu’elles qualifiaient « d’humiliation » de la justice à l’endroit de leur cher président Constant Omari.

Une prise de position qui a suscité une colère au sein de l’opinion qui ne comprenait rien de cette ingérence des instances du football dans une procédure judiciaire.  Ce qui a fait dire à un fan rencontré dans la rue que « dans ce pays, il existe une justice des grands et celle de petits. Si tu n’as pas de parapluie solide, tu te retrouveras à Makala comme Ndeko Eliezer… ».

Aux dernières nouvelles, la Linafoot qui avait suspendu toutes ses activités en signe de solidarité au travers des matchs programmés dans le pays sauf ceux du 18 avril 2018 a annoncé la reprise de ses activités de suite de la liberté provisoire accordée à Constant Omari Selemani. La Ligue de football de Kinshasa (LIFKIN) qui avait pris la même décision ne s’est pas prononcée jusqu’alors.

Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares