home Eco & Finances, Politique, RD Congo RDC : Parc agricole Bukangalonzo, un gâchis économique sur fond de corruption et détournements des fonds publics

RDC : Parc agricole Bukangalonzo, un gâchis économique sur fond de corruption et détournements des fonds publics

Pour la nième fois, le gouvernement central tente de disponibiliser des fonds pour la relance du site dit du Parc Agro Industriel de Bukangalonzo, ceci dans le cadre de la diversification de l’économie nationale.

Cette décision fait partie des préoccupations du Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, en visite de travail dans la Province du Kwango, qui a inspecté ce mercredi 19 août 2020 ce site agricole. Il était accompagné du Gouverneur de province intérimaire, Léopold Kangulumba, du Ministre du Développement rural, celui de l’Agriculture, ainsi que de la vice-Ministre de l’Environnement.

Sur place, ce fut un constat est amer de désolation : « Des épandeurs, ces petits avions utilisés à survoler de terres agricoles qui n’ont jamais volé cloués au sol, des tracteurs neufs jamais utilisés mais dont les moteurs ont été retirés et montés sur des baleinières privés, des tonnes d’engrais chimiques abandonnés ».

Le Premier Ministre Ilunga ému par ce spectacle s’est dit peiné à comprendre ce qui a pu justifier pareil gaspillage des ressources publiques, les fonds pour l’exécution de ce projet prometteur ayant été décaissés en procédure d’urgence par ses prédécesseurs. La réponse est venue d’un membre de sa délégation, en l’occurrence le Ministre de Développement Rural : « C’est tout simplement un manque d’amour pour le pays ».

Pour rappel et dixit le président de la République Félix Tshisekedi, le pays possède près de 80 millions d’hectares de terres arables dont seulement 10% sont exploités à ce jour.

À l’issu de cette visite, Ilunga Inlukamba s’est réengagé à relancer totalement l’agriculture, conformément à son programme d’action.Il est avant tout question de parvenir à l’autosuffisance alimentaire pour répondre au besoin de congolais, et contrairement aux idées reçues, « la richesse principale de la RDC, n’est ni le cobalt, ni l’or, ni le cuivre ni même le diamant, mais plutôt l’agriculture, source d’une véritable croissance économique inclusive » se dit-il.

À l’instar de plusieurs éléphants blancs de l’époque Mobutu sous la deuxième République, Bukangalonzo demeurera un vrai scandale de gâchis économique sur fond de corruption et détournements des fonds publics de l’ère joseph Kabila en complicité avec des entreprises étrangères notamment sud-africaines ; la justice devra un jour s’en intéresser. L’ancien premier ministre Matata Ponyo et son gouvernement devraient être interpellés sur cette question.

Pour l’analyste politique Jef Bunduki, « Le Premier ministre ne devrait pas s’étonner de constater que Bukangalonzo est un exemple flagrant de la mauvaise gestion du pays par son parti, le PPRD durant 18 ans. M. Ilunkamba est soit réellement étonné, soit c’est un étonnement de façade parce qu’il ne pouvait rien dire de bien consistant devant le spectacle de désolation qui s’offrait devant ses yeux.
Il a une preuve flagrante que la justice ne cherche pas des poux dans la tête des gestionnaires publics d’hier pour rien. Une telle gabegie ne peut être considérée comme nulle, il faut des sanctions exemplaires. Les « éléphants blancs » sous l’ère Mobutu auraient dû servir de leçon. Mais comme le FCC n’avait cure de l’alternance du pouvoir et ne rêve que de se payer la tête de Félix Tshisekedi, il ne faut pas s’étonner du sentiment d’impunité affiché par le partenaire de Cach. Mais la roue de la fortune a tourné. La prison de Makala doit renouveler ses locataires et principalement ceux du FCC alliés aux impénitents mobutistes »
.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares