home Politique, RD Congo, Société RDC : Mgr Gérard Mulumba Kalemba inhumé dans l’intimité familiale

RDC : Mgr Gérard Mulumba Kalemba inhumé dans l’intimité familiale

Le Chef de la Maison civile du chef de l’Etat et oncle du président de la République Félix Tshisekedi, Mgr Gérard Mulumba Kalemba a été porté en terre jeudi 16 avril 2020 dans la stricte intimité familiale dans les cimetières ecclésiastiques de St Kaggwa dans la ville de Kinshasa.

Décédé dans la nuit du mardi à mercredi 15 avril 2020 à l’âge de 83 ans du coronavirus (covid-19), l’Évêque Émérite de Mweka dans le Kasaï ; aura été conduit jusqu’à dernière demeure par Félix Tshisekedi dont il était plus que proche. Deux autres personnalités étaient de cet l’accompagnement, le Cardinal Fridolin Ambongo Besungu, Archevêque Métropolitain de Kinshasa et le Gouverneur de la ville-capitale du pays Gentiny Ngobila Mbaka.

Qui est Gérard Mulumba Kalemba ?

Jeune et frère cadet de l’emblématique opposant, feu Étienne Tshisekedi Wa Mulumba, et oncle paternel de l’actuel président ; Mgr Gérard Mulumba occupait les fonctions de Chef de la Maison civile à la présidence de la République depuis le 21 mai 2019.

A sa charge dans cette fonction stratégique, il avait la gestion de l’intendance et de la logistique des résidences et des sites présidentiels privés, ainsi que du secrétariat du chef de l’État et du service médical présidentiel.

Né le 08 juillet 1937 à Kananga, dans la province de Kasaï Central et ordonné prêtre le 20 août 1967. Il est nommé Evêque le 14 avril 1989 et sacré le 9 juillet 1989 avec pour devise épiscopale: « In Caritate Veritas et Justitia ». 

C’est le 18 février 2017 qu’il prenait sa retraite apostolique ayant atteint la limite d’âge canonique, 79 ans à l’époque et remplacé par Mgr Oscar Nkolo Kanowa.

L’homme qui avait succédé à Mgr Marcel Van Rengen sur le siège épiscopal de Mweka où il est resté 28 ans à la tête de ce diocèse fut considéré un personnage discret mais incontournable dans l’entourage de son neveu et président Félix Tshisekedi depuis la mort de son aîné le 1er février 2017 à Bruxelles d’une embolie pulmonaire.

C’est à lui que fut confié la délicate charge d’organiser les funérailles de son aîné d’opposant. D’infructueuses et interminables négociations avec le régime Kabila, déterminé à ne pas faciliter le rapatriement du corps et l’organisation des obsèques de celui qui fut le principal adversaire politique ; ne l’auront nullement découragé, lui qui dénonçait des manœuvres dilatoires de Joseph Kabila.

Ironie du sort et comme tout un symbole, son grand-frère Étienne Tshisekedi aura eu finalement droit à ses funérailles nationales fin mai 2019, quelques jours à peine après sa nomination à la tête de la Maison civile de la présidence de la République.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares