home Eco & Finances, Politique, RD Congo RDC : Après le passeport, voici « le permis de conduire véritablement biométrique »

RDC : Après le passeport, voici « le permis de conduire véritablement biométrique »

Décidément le gouvernement Bruno Tshibala à défaut d’accomplir les missions pour lesquelles il avait été nommé et conduire les reformes qu’attendait le peuple, il a par contre trouvé les artifices d’énerver le même peuple au nom duquel il prétend agir. L’astuce trouvé dans cette provocation c’est « la biométrie » qui désormais s’applique à tout dans la République démocratique.

Après le tollé lié aux passeports biométriques, le gouvernement congolais vient d’annoncer la suspension d’octroi des nouveaux permis de conduire en cours pour de l’instauration d’un nouveau système véritablement biométrique.

C’est le communiqué officiel n°004/2017 signé José Makila Sumanda séant Ministre des Transports et de Communications en date du 18 septembre 2017 ; soit trois jours après celui du 15 septembre 2017 portant sur le passeport et signe le Vice-premier ministre des Affaires Etrangères Aggée Aje Matondo Toto. Le ministre explique cette décision par l’imminence « de mise en circulation du nouveau permis de conduire véritablement biométriques à travers toute l’étendue du pays ».

Lire aussi : RDC : Nouveau « Passeportgate », un scandale de trop ? https://www.afriwave.com/?p=4934

Dans son communiqué, le vice-premier ministre chargé des Transports et de Communications annonce la suspension momentanée de l’octroi de permis de conduire : « Le Ministère des Transports et Communications informe l’opinion publique en général et tous les requérant qui désirent obtenir des permis de conduire en particulier que l’opération de délivrance de ce titre important de la sécurité routière par la Commission Nationale de Délivrance des Permis de Conduire, en sigle CONADEP est suspendue momentanément jusqu’à nouvel ordre ».

Le gouvernement met en garde « tous les requérants à observer cette mesure, le communiqué annonce que cette mesure en évitant de se faire induire en erreur par certains inciviques qui s’adonneraient aux pratiques d’escroquerie en délivrant de faux permis de conduire ». Le ministère informe en outre le public que « cette mesure n’enfreint aucunement à la bonne application des autres dispositions légales et réglementaires relatives à la sécurité routière particulièrement en matière de la conduite d’un véhicule automobile ou automoteur ».

Des Kinois dubitatifs s’interrogent sur quelle sera la prochaine « invention biométrique » du gouvernement Tshibala qui restera dans l’histoire. Il faut tout de même signaler que le marché de permis de conduire tout comme celui des plaques minéralogiques des voitures du pays sont détenus par des personnes gravitant dans le cercle du pouvoir. De-là se demander à qui profite le crime sera y répondre déclare un autre Kinois médusé.

print

Partagez

shares