home Politique, RD Congo RDC-ELECTIONS : Tentative d’une vaste fraude à la carte électorale dans la province de Sankuru

RDC-ELECTIONS : Tentative d’une vaste fraude à la carte électorale dans la province de Sankuru

C’est une vaste filière que celle de la fraude à la carte électorale en passe d’être démantelée qui s’est produite dans les provinces de Sankuru et du Kasaï Oriental. En effet, un certain Bernard Koso ou Nkoso ; ancien journaliste de Mbuji-Mayi et présentement secrétaire particulier du vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères Léonard She Okitundu a été intercepté dimanche 20 août 2017 à l’aéroport de Bipemba à Mbuji-Mayi en possession d’un lot important des cartes d’électeurs.

Selon certaines sources non encore confirmées par les services de l’ANR qui ont promis une explication, au total on parlerait d’un chiffre de 1560 cartes enrôlées à Lusambo et que l’homme pris la main dans le sac transportait à Kinshasa. A qui appartiennent ces cartes, qui les a enrôlées, pour le compte de qui et pourquoi leur transport à Kinshasa sont autant des questions qui attendent réponses. Surtout lorsqu’on sait qu’une élection peut basculer pour une centaine des voix et dans le cas d’espèce, il s’agit des milliers de cartes.

Selon les dires, Monsieur Nkoso revenait de Katako Kombe où il venait d’accompagner son parton Léonard She Okitundu qui venait de s’enrôler dans sa province de Sankuru. En transit à Mbuji-Mayi, c’est lorsque les agents de la DGM fuyant ses bagages qu’ils ont découvert le pot aux roses. L’infortuné venait de se séparer de son chef She Okitundu parti aux Etats-Unis où il a rencontré les parents de Michael Sharp, cet expert de l’ONU assassiné dans le Kasaï.

Alors que la tenue des élections en fin d’année 2017 selon l’Accord politique entre la Majorité et l’opposition signé le 31 décembre 2016 sous l’égide de la CENCO demeure hypothétique, les observateurs se demande à qui profite cette tentative de fraude à la carte électorale qui fait office de la carte d’identité ? Surtout que les provinces en question sont dirigées par le PPRD et son allié de CCU de Lambert Mende.

Les deux gouverneurs du Kasaï Oriental Ngoyi Kasnji sur le territoire de qui a été opérer la saisie, celui de Sankuru Berthold Ulungu Ekunda sont appelés à s’impliquer pour faire toute la lumière dans cette scabreuse affaire qui frise un scandale d’Etat. C’est aussi l’occasion que le ministre des Affaires Etrangères Léonard She Okitundu soit entendu par le parlement afin qu’il éclaire le rôle de son secrétaire particulier dans cette tentative de fraude. Mais également le président de la CENI Corneille Nangaa qui doit des explications s’il ne veut pas que son institution ne soit tenue de complicité dans une élection truquée d’avance.

L’on se souviendra également de cet enrôlement sans frontières lorsque des cartes d’électeurs ont été délivrées à des sujets rwandais dans la province du Nord-Kivu avant qu’ils ne les rendent. Avec tous ces scandales à répétition, Corneille Nangaa saboterait-t-il ainsi le processus électoral à dessein se demandent les observateurs ?

Élément sonore de Radio Okapi

 

print

Partagez

shares