home Politique, RD Congo Majorité Présidentielle : Aubin Minaku recadre Joseph Kokonyangi, l’Assemblée nationale non concernée sur son « don parcellaire »

Majorité Présidentielle : Aubin Minaku recadre Joseph Kokonyangi, l’Assemblée nationale non concernée sur son « don parcellaire »

A moins d’une intention provocatrice, l’annonce faite lundi 20 mars 2018 du SG adjoint de la Majorité Présidentielle (MP) et ministre de l’Urbanisme et Habitat « d’attribution d’une parcelle aux 500 députés sortants, toutes tendances confondues en guise de récompense du gouvernement pour le travail accompli » vient d’être retoqué.

Et c’est son chef hiérarchique, le SG de la même MP et président de l’Assemblée nationale ; Aubin Minaku qui le recadre : « Par conséquent, tout en déclinant l’offre, simplement supposée, de ladite attribution, l’Honorable président exhorte les différentes autorités concernées, dans le respect mutuel, à veiller surtout à l’intérêt général dans le règlement du contentieux des espaces exploitées par les maraichères qui ont été honorées lors de la célébration de la Journée Internationale des femmes cette année ».

Dans son communiqué officiel daté du jeudi 22 mars 2018, le Cabinet du président de l’Assemblée nationale précise qu’« A ce jour, l’Assemblée nationale n’a jamais reçu une quelconque offre d’attribution parcellaire au profit des honorables députés nationaux ; et qu’aucune demande de souscription collective à une offre d’attribution de parcelles destinées aux députés nationaux n’a été soumise ni au Bureau de l’assemblée nationale, ni à la Conférence des présidents, moins encore à l’approbation de l’Assemblée nationale ».

Par contre, Aubin Minaku « réitère son soutien à l’activité nourricière » des femmes maraîchères en cet endroit pour « leurs efforts inlassables pour concourir à notre autosuffisance alimentaire, performance quotidienne qui leur fait mériter une grande considération de la part de toute la Nation » peut-on lire.

La décision « hautement politique » qui a ressemblé à une vilaine plaisanterie de récompense selon de Kokonyangi avait déjà été l’objet d’une contestation des certains députés proches de l’opposition qui se disaient « non concernés par cette attribution au détriment des femmes maraichères de Kingabwa qui frise une corruption morale ». Mais aussi de l’autorité administrative de la commune de Limete, le bourgmestre Douglas Nkulu pour qu’il « existe une loi sur l’aménagement et la protection des terrain marécageux et que cette dernière ne permet pas aujourd’hui ce terrain fasse l’objet d’un lotissement ».

Se prévalent de ses compétences en la matière conformément « l’ordonnance du chef de l’État N°17/025 du 17 juillet 2017 fixant les attributions des ministères qui stipule que c’est le ministère de l’Urbanisme et Habitat, est en charge les espaces urbains », Kokonyangi avait fait fi que ce terrain est l’objet d’une querelle entre les maraîchers et un particulier à ce jour.

Situé dans la commune de Limete, Quartier Kingabwa ; le site en question est réservé aux femmes maraîchères sur décision du gouverneur de la ville de Kinshasa André Kimbuta.

Luaba Wa Ba Mabungi

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *