home RD Congo, Société RDC : L’Eglise et les Évêques font bloc autour du cardinal Monsengwo

RDC : L’Eglise et les Évêques font bloc autour du cardinal Monsengwo

Violement attaqué par le gouvernement après sa sortie médiatique après la violente répression contre les manifestants chrétiens du 31 décembre 2017, le Cardinal Monsengwo a reçu le soutient de l’Eglise catholique toute entière, particulièrement celle de ses Evêques réunis. Et ce, sans compter le capital sympathie dont il jouit dans la population entière du pays depuis qu’il s’est mis debout contre les dérives dictatoriales du régime en place lorsqu’il a parlé des médiocres qui doivent « dégager » pour laisser la place aux « capables » de diriger le pays.

C’est Mgr Mgr Fridolin Ambongo, Évêque de Mbandaka-Bikoro qui a été chargé de ce message lors de la messe de célébrations des 25 ans de vie sacerdotale de l’Abbé Nshole, le SG de la CENCO. Dans une Eglise Sainte Anne pleine d’assistance et rempli des membres du clergé ainsi que quelques politiques de l’opposition, il a déclaré sous des applaudissements nourris : « Tous les Évêques de la CENCO m’envoient témoigner leur solidarité affective et effective à l’endroit de Son Éminence le Cardinal. Ceux qui distillent des messages de division viennent du camp des mauvais ».

Présidée par le Cardinale Monsengwo en personne, la messe du jubilé d’argent de l’Abbé Nshole a connu la participation du Secrétaire de la Nonciature Apostolique, de tous les Évêques auxiliaires et du clergé de Kinshasa. Ces derniers ont relu le message du Cardinal en signe d’appropriation de ce message prophétique.

Pour le récipiendaire du jubilé d’argent, l’Abbé Nshole ; « C’est une grâce de Dieu pour mes 25 ans de sacerdoce. C’est une aventure qui ne se justifie que par l’amour de Dieu. » avant d’expliquer qu’il demande « Que Dieu me fasse grâce de mourir prêtre. J’aimerais aller de l’avant pour qu’à la fin je chante le Magnificat comme la sainte vierge Marie ». Mais aussi et surtout qu’il a « rendu grâce à Dieu pour ce qui s’est passé en 2017, une année pas comme les autres. Une année où l’on a eu à vivre un changement de responsabilité à un haut niveau ».

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *