home Politique, RD Congo, Société RDC : Messe en mémoire des Martyrs de 1959 et des Victimes du 31 décembre 2017

RDC : Messe en mémoire des Martyrs de 1959 et des Victimes du 31 décembre 2017

Posted By : Jean-Marie BOMENGOLA

Au cours d’une célébration eucharistique en la Cathédrale Notre Dame du Congo à Kinshasa, l’Archevêque métropolitain, L. Cardinal Monsengwo Pasinya, a rendu hommage aux martyrs de l’indépendance du 04 janvier 1959 et aux victimes de la répression de la marche du 31 décembre 2017. C’était en présence des membres des familles des victimes et des fidèles venus nombreux pour la circonstance, le jeudi 04 janvier 2017.

Cette messe en mémoire des martyrs a coïncidé avec le jubilé d’argent de sacerdoce de plus d’une dizaine de prêtres de l’archidiocèse de Kinshasa, occasion pour l’Archevêque de Kinshasa d’associer ces pasteurs ordonnés le 04 janvier 1993 à la commémoration des martyrs de l’indépendance et de la démocratie en République Démocratique du Congo.

Dans son homélie, l’abbé Bruno Kabambu, un des prêtres jubilaires, a commencé par rendre grâces à Dieu pour le don à l’Eglise de Kinshasa des cardinaux Malula, Etsou et Monsengwo, chacun avec sa particularité mais dans la continuité.

Dans cette veine, le prédicateur a invité les fidèles à prier pour la fidélité des prêtres à leur mission, à leur engagement sans se laisser intimider et être des témoins d’une vie donnée jusqu’au bout pour le bien des autres. « C’est cela le sens de l’exaltation de nos martyrs d’indépendance en 1959 et des victimes de la récente répression du 31 décembre 2017. Ils sont nos références. Il faut s’attacher à la paix, à la justice et la vérité de Dieu », a-t-il soutenu avant de demander aux uns et aux autres de ne pas « s’appuyer sur un mur qui s’écroulera ; sur l’argent qui finira ; sur le temps qui ne nous appartient pas ; sur l’avenir qui est incertain ou sur soi-même mais plutôt s’appuyer sur Jésus-Christ ».

Prenant la parole pour la circonstance, l’archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo, a de prime abord félicité les prêtres jubilaires pour le service rendu aux peuples de Dieu et leur fidélité au Seigneur durant un quart de siècle. Le cardinal a ensuite salué la mémoire des victimes de l’indépendance, comme « ceux qui, pour la première fois, ont bravé les colonisateurs pour réclamer l’indépendance ».

Pour le pasteur de l’Eglise de Kinshasa, « Cette messe nous rappelle les morts qui ont subi la brutalité policière pour avoir répondu à la marche du Comité Laïc de Coordination afin de prier et de marcher en priant pour réclamer le respect de l’accord de Saint Sylvestre. Ils sont morts parce qu’ils nous rappelaient que “pacta sunt servanda”, ce qui revient à dire que : « les accords doivent être conservés ».

Au moment où nous félicitons les jubilaires, a poursuivi le prélat, « nous leur souhaitons beaucoup de générosité, d’amour et de fidélité dans le service du Seigneur. N’est-ce pas beau de voir nombre des congolais réunis ensemble dans l’amour de leur pays », a lancé le cardinal.

Ce fut un moment de compassion, de joie et de prise de conscience dans une cathédrale archicomble que le cardinal Laurent Monsengwo termina par son chant phare, l’hymne de l’Eglise catholique de Kinshasa « Kinshasa, teleme, ongenge ! » « Kinshasa, lève-toi, resplendis de la lumière ».

Plusieurs responsables des partis politiques, majoritairement de l’opposition, des mouvements citoyens, des organisations de défense des droits humains et des personnes de bonne volonté ont participé à cette célébration eucharistique qui a été suivie d’une fête en l’honneur des prêtres jubilaires.

Il faut noter par ailleurs que deux jeunes du Pprd, munis de leurs cartes d’appartenance au Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, parti au pouvoir, ont été appréhendés par les agents de sécurité commis à la cathédrale. Lors de l’interrogatoire, ils ont avoué avoir été envoyés en vue de perturber le bon déroulement de la messe dite en ce jour par l’Archevêque de Kinshasa. Ils ont été ensuite remis aux forces de l’ordre qui les ont à leur tour relâché.

Article à lire ici : MESSE EN MÉMOIRE DES MARTYRS DE 1959 ET DES VICTIMES DU 31 DÉCEMBRE 2017 http://cenco.cd/messe-memoire-martyrs-de-1959-victimes-31-decembre-2017/

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *