home Politique, RD Congo, Société RDC-KINSHASA : Les présumés miliciens de Bundu Dia Kongo présentés aux médias

RDC-KINSHASA : Les présumés miliciens de Bundu Dia Kongo présentés aux médias

C’est désormais un exercice bien rodé de la Police Nationale Congolaise (PNC) qu’est la présentation des présumés fauteurs des troubles dans la capitale.  La cérémonie prévue mais reportée d’hier mardi 8 août 2017 pour montrer les présumés assaillants Bundu dia Kongo a finalement eu lieu ce mercredi 9 août 2017 à Kinshasa avec le retour dans la capitale du vice-premier ministre chargé de l’Intérieur Ramazani Shadari. Egalement à ses côtés ses homologues de la Communication et Médias Lambert Mende et de la Défense Nationale Crispin Atama.

Outre quelques bérets rouges et des portraits du gourou Zacharie Badiengila dit Ne Muanda Nsemi et des amulettes, rien de spécial au cours de cette cérémonie. Si ce n’est que la révélation par la PNC d’une tentative avortée d’un coup d’Etat insurrectionnel de la part de Bundu Dia Kongo avec pour but ultime de renverser les institutions établies. Le nouveau bilan de la manifestation réprimée par les forces de sécurité s’élevant désormais à 19 victimes tuées, 7 personnes blessées et 37 assaillants capturés parmi lesquels 3 femmes.

Pour la PNC donc, dans leur projet ; les adeptes de la secte politico-religieuse avaient pour mission d’attaquer simultanément le quartier Pigeon dans la commune de Ngaliema où se trouve regroupé le centre de la plupart des radios émettant depuis Kinshasa, l’aéroport international de la N’Djili et les installations de la radiotélévision nationale (RTNC) où ils prévoyaient de faire une déclaration.

Nombre d’observateurs notent que ces affirmations de la PNC restent difficiles à vérifier vu le déroulé et le contexte de la manifestation annoncée plusieurs jours avant par Ne Muanda Nsemi dans sa fuite. Ce qui fait dire à certains opposants comme Henri Mahangu Monga Makambu, candidat à la députation nationale et Président de l’Association TSHANGU ÉVEIL -LAMUKA- dans la commune de la N’Djili ; qu’il s’agit d’une pure mascarade.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *