home Politique, RD Congo, Société KANANGA-CAMPAGNE FCC : Triomphalisme insolent de Denis Kambayi et début d’émeute à l’Hôtel de Ville

KANANGA-CAMPAGNE FCC : Triomphalisme insolent de Denis Kambayi et début d’émeute à l’Hôtel de Ville

C’est un gouverneur triomphant avec une certaine insolence que Denis Kambayi tout de blanc vêtu et chapeau de cowboy vissé sur la tête, a fait son show ce matin du jeudi 06 décembre 2018 lors du lancement officiel de la campagne électorale pour le compte du Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila auquel il appartient.

Après un tour de la ville juché sur une moto « Apache » de couleur blanche et escorté par une vingtaine d’autres motards, le gouverneur de la province du Kasaï Central Kananga tel l’américain John Cena faisant son entrée sur un ring de catch; arrive enfin sur la place Barthelemy Mukenge Shabantu, lieu du meeting prévu. Le décor y est planté : des affiches du candidat Emmanuel Ramazani Shadary sont partout.

Devant les partisans du FCC presque grillés sous un soleil de plomb et des mandataires alignés comme des piquets il lance : « Un seul message de vérité aujourd’hui : Pourquoi je soutiens RAMAZANI Shadary ?  Pourquoi je suis dans le FC C? Pourquoi je suis convaincu de ce que nous faisons ». Puis s’en suit la présentation sur le podium des candidats députés nationaux, provinciaux; tous membres du FCC.

Début d’émeute à l’Hôtel de ville de Kananga

Le début de la campagne officiel du FCC dans le Kasaï Central se serait passé dans la normalité des choses sans cette scène surréaliste d’une bagarre qui a frôlé l’émeute. Elle opposait les femmes et enfants des militaires convoqués pour une distribution des t-shirts et casquettes aux couleurs du FCC avec également une promesse d’une somme d’argent allant de 500 à 3000 FC.

 

Ce pugilat en plein cœur du siège du pouvoir provincial, l’Hôtel de Ville de Kananga; endroit censé demeuré neutre où ne peut être organisé aucune manifestation politique partisane en dehors de celles officielles. Comment alors expliquer cette attitude du gouverneur d’y faire organiser  une distribution des dons frisant une corruption ?

« C’est la triste réalité que nous vivons ici chaque jour car, sans la corruption et la manipulation des résultats ; le candidat de Kabila et Kambayi qui est Ramazani Shadary ne sera jamais voté ici. Nous n’avons pas oublié la mort du chef Kamuina Nsapu que ce même Shadary a fait assassiner. A défaut d’utiliser abusivement tous les moyens de l’État pour le compte de leur candidat, les mandataires Kasaïens nous font une honte qui nous poursuivra encore très longtemps » lance un passant désabusé.

TSHIKUYI Tubabela

 

 

print

Partagez

shares