home Politique, RD Congo PRÉSIDENTIELLE 2018 : Martin Fayulu à Beni pour le lancement de sa campagne nationale

PRÉSIDENTIELLE 2018 : Martin Fayulu à Beni pour le lancement de sa campagne nationale

Pour l’entame de sa campagne présidentielle 2018 à l’intérieur du pays, le candidat de la coalition « Lamuka » Martin Fayulu Madidi est enfin arrivé à Beni en province du Nord-Kivu. Parti de Kinshasa tôt le matin avec une escale à Goma, capitale de la même province, l’opposant a finalement atteint sa destination sous le coup de 17h32’ à l’aéroport de Mavivi dans la ville martyre.

Accompagné de son épouse et quelques responsables de sa coalition dont Eve Bazaiba du MLC de Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito, Fayulu a pris parole devant plusieurs milliers de personnes qui l’attendaient parfois depuis 10h00’ du matin. Le lieu du meeting étant prévu au Rond-Point du 30 juin sur le Boulevard Nyamwisi Muvingi au centre-ville.

Dans son speech du jour fait dans la sombre soirée et sans parler du programme de sa gouvernance une fois élu, l’opposant a plutôt sensibilisé ses supporters à exiger les  élections sans la machine à voter : « Nous devons dire à Nangaa qu’ici à Beni, nous ne voulons voir aucune de ses machines lors des élections prochaines. Le 23 décembre, demandez les bulletins de vote. S’il n’y a pas des bulletins de vote, il n’y a pas de vote non plus. S’il n’y a pas bulletins, nous n’allons pas nous entendre avec Nangaa. La machine à voter est contre la loi. Ne donnez à personne la chance de voler notre élection, ne donnez pas la chance à Shadary de voler notre élection à cause de la machine à voter », a-t-il déclaré devant une foule acquise et qui répondait avec des chansons hostiles à la CENI et ses responsables.

Le candidat Fayulu a en outre réitéré sa promesse de « restaurer la paix dans la région meurtrier par les violences des bandes armées » dont les présumés rebelles d’ADF-Nalu ougandais. Ainsi transférera-t-il la base militaire du Camp Kokolo de Kinshasa à Beni afin de mettre fin à la tragédie qui s’y déroule depuis des années.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares