home Diaspora, Politique, RD Congo, Société RDC-ELECTIONS 2018 : Lubaya croit encore en la « Consolidation de l’Unité de l’Opposition »

RDC-ELECTIONS 2018 : Lubaya croit encore en la « Consolidation de l’Unité de l’Opposition »

Alors que le compte-à-rebours a été enclenché avec le lancement par la CENI de la campagne électorale officielle pour le triple scrutin (présidentiel, législatif et provincial) du 23 décembre 2018, le président du parti UDA-O et de la plateforme Alliance des Mouvements du Kongo (AMK) croit encore en la « consolidation de l’unité de l’opposition ».

C’est ce que dit Lubaya Claudel André ce matin du samedi 24 novembre 2018, au lendemain de l’annonce officielle du ticket Félix Tshisekedi-Vital Kamerhe désignant le premier cité comme candidat commun à la présidentielle au nom de l’opposition hier 23 novembre 2018  depuis Nairobi au Kenya. Un autre candidat de la même opposition en la personne de Martin Fayulu ayant été choisi le 11 novembre courant à Genève en Suisse.

Lire aussi : RDC-PRÉSIDENTIELLE 2018 : Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe dans un ticket commun http://www.afriwave.com/2018/11/23/rdc-presidentielle-2018-felix-tshisekedi-et-vital-kamerhe-dans-un-ticket-commun/

L’appel de pied de Lubaya sera-t-il entendu par ses pairs de deux alliances politiques se réclamant de l’opposition, à savoir « Cap pour le Changement » du duo Tshisekedi-Kamerhe et « Lamuka » de Katumbi, Bemba, Muzito, Fayulu et Matungulu ? La question demeure, surtout que malgré les divergences de certains points de vue, la rupture n’est pas totale entre les deux camps de l’opposition encore ensemble hier ; ce comme nous l’ont confirmé encore au téléphone ce matin dans l’anonymat deux proches membres de « Lamuka » et « Cap pour le Changement ».

Certes que Genève et Nairobi ont existé, mais c’est Kinshasa et le pays qui unis tout le monde crois savoir Lubaya ; raison de son appel à un dernier sursaut d’orgueil patriotique pour « ouvrir une nouvelle perspective à notre peuple » comme il l’écrit sur son compte Twitter.

Roger DIKU

print

Partagez

shares