home Politique, RD Congo, Société RDC-PRÉSIDENTIELLE : Comité de Campagne de Ramazani Shadary, un casting recyclage raté d’anciens mobutistes et leurs avatars

RDC-PRÉSIDENTIELLE : Comité de Campagne de Ramazani Shadary, un casting recyclage raté d’anciens mobutistes et leurs avatars

Alors que les sondages ne lui sont pas favorables malgré le rangement de ce qu’on présente comme toute la République derrière sa  candidature, c’est un début de campagne qui s’annonce difficile pour Emmanuel Ramazani Shadary.

Comme annoncé le jour de sa présentation officielle en qualité de candidat dauphin choisi de Joseph Kabila le samedi 27 octobre 2018, le comité de campagne de Shadary a été présenté le samedi 03 novembre 2018 à Kinshasa suscitant controverse, interrogations et même railleries.

670 personnes réparties dans 48 cellules ,ce qu’on pensait comme une machine de gagne réfléchie par les stratèges du Front Commun pour le Congo (FCC) baptisé « l’Arche de Noé » devant embarqué tout le monde n’est finalement apparu qu’un casting de recyclage raté de tous ce que ce pays compte d’anciens mobutistes incapables d’exister en dehors de la politique et sans lesquels le régime issu de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL) de triste mémoire ne peut subsister.

À côté d’eux sont apparus leurs avatars hier encore se réclamant de l’opposition mais aujourd’hui membres du gouvernement (Défense, Intérieur, Affaires Étrangères, Justice, Transports, Finances, etc.), les gestionnaires d’entreprises publiques, les artistes du monde de la culture et enfin les soi-disant hommes de Dieu etc…

Embrigadés comme de force dans une campagne électorale au service d’un homme Shadary soit-il sans en avoir été au préalable contacté à l’instar du comédien Kadiombo qui n’a pas apprécié cette méthode et réclame le retrait de son nom de ladite liste des supporters.

Sur les traces de la sortie de présentation au Stade Tata Raphaël où des soupçons des personnes obligés d’y participer avaient été dénoncés, l’équipe de campagne s’est retrouvé dans les mêmes conditions. Certaines personnes dont les noms ses sont retrouvés sur la liste disent ne pas appartenir au FCC et de ce fait exigent le retrait de leurs noms de ces listes tout en clamant ne pas être impliquées dans la campagne ni de loin ni de près à la campagne du dauphin. Mais aussi du sélectionneur de l’équipe nationale Florent Ibenge qui dit « n’être au courant de rien » alors que son nom était cité comme membre de la cellule chargée des sports de la campagne.

Certaines autres personnalités, comme le président de l’Union nationale de la Presse du Congo (UNPC), Kasonga Tshilunde, et le rapporteur du Conseil supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC), Chantal Kanyimbo ; ont démenti dimanche figurer parmi l’équipe de campagne du candidat du Front Commun pour le Congo (FCC), Emmanuel Ramazani.

« J’ai appris cette désignation dans les réseaux sociaux. Je démens catégoriquement ma part dans cette équipe de campagne. Je ne peux pas travailler pour un quelconque candidat à la présidentielle. En plus, je n’ai même pas été consulté. C’est grave ça. C’est un scandale», a déclaré Kasonga Tshilunde. Chantal Kanyimbo pour sa part déclarait n’avoir pas été consulté avant de voir son nom publié par le Front Commun pour le Congo (FCC) comme faisant partie de l’équipe de campagne de M. Ramazani.

Faut-il le rappeler que ni la constitution du pays, encore moins la loi électorale n’autorise aucunement les membres du gouvernement, les gestionnaires des d’entreprises publique à  être au service électoral d’une cause ou d’une personne.

Des ministres de la République (Défense, Intérieur, Affaires Étrangères, Justice, Transports, Finances, etc.), des D-G en plein exercice de leurs fonctions, embrigadés dans une campagne électorale: nous avons affaire à l’Etat Congolais tout entier! Question de Droit ou de Morale?

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares