home Politique, RD Congo, Société RDC-PRÉSIDENTIELLE 2018 : Étrange confessionnal du candidat Kin-Kiey Mulumba

RDC-PRÉSIDENTIELLE 2018 : Étrange confessionnal du candidat Kin-Kiey Mulumba

Étonnant et tout aussi étrange qu’est ce confessionnal auquel le candidat président de la République Tryphon Kin-Kiey Mulumba dit KKM s’est livré lors de son dernier passage en Europe auprès de l’hebdomadaire parisien jeuneafrique.com dans sa diffusion d’hier mercredi 09 octobre 2018.

L’initiateur de l’asbl puis le parti politique « Kabila Désir » apparemment plus en odeur de sainteté avec le régime mais qui se considère toujours membre de la majorité au pouvoir n’y va pas par quatre chemin contre ses amis : « Kabila a été détruit par les tiens qui l’ont sacrifié » affirme-t-il sans ambages.

L’homme justifie sa candidature inattendue par ce qu’il dit être « une réaction au traitement injuste » réservé à Kabila par l’élite congolaise et « qui a abouti avec la désignation d’un dauphin [Ramazani Shadary, NDLR] » qui ne l’était pas vraiment, l’ancien premier ministre Matata Ponyo « qui n’a pas été aidé par les ténors de sa province » ayant été « le premier choix » de Kabila croit savoir l’homme de Masimanimba. Kabila, Matata et Shadary apprécieront chacun à sa manière cette sortie médiatique.

Lire aussi : Présidentielle 2018 : Ramazani Shadary, Un choix à la Hussarde de Kabila qui ne passe pas http://www.afriwave.com/2018/08/11/presidentielle-2018-ramazani-shadary-un-choix-a-la-hussarde-de-kabila-qui-ne-passe-pas/

L’homme à la théorie sur « le stock des compétences » que ne regorgent pas le Congo et dont le positionnement politique reste sujet à questionnement s’emprend à ce qu’il nomme sans les citer comme étant « l’élite du pouvoir » qui a profité de Kabila avant de le trahir avec son évincement pour qu’il ne puisse rempiler alors que dans la région de « l’Afrique centrale, des troisièmes ou quatrièmes mandats ont été accordés au nom de la stabilité et les questions de sécurité ».

Entre autres étranges déclarations de Kin-Kiey  concernent le fils Tshisekedi : « Aujourd’hui, le seul vrai opposant est Félix Tshisekedi » qu’il disait pourtant « ne pas connaître » personnellement dans l’un de ses twittes pour parler de l’opposant.


Du candidat FCC pour qu’il ne se « désistera pas » KKM déclare « Avec Ramazani Shadary, je partage des valeurs » avant de clamer ne pas être membre du Front Commun pour le Congo (FCC) ; plateforme électorale créé par Kabila en personne.

Le dernier ministre de l’Information avant la chute de Mobutu dénonce et « déteste »au passage ce qu’il considère comme étant « un accaparement de la RTNC » la radiotélévision nationale, « le seul média disponible dans tout le pays » selon lui et qu’il « trouve cela déplorable ».

Alors que l’élection présidentielle est un scrutin national, l’homme compte d’abord sur sa province, le Kwilu, au Bandundu et son fief le Masimanimba. Il trouve son profil « unique » pour incarner l’alternance tout en voulant poursuivre « l’œuvre de Kabila ». Étonnant tout de même !

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares