home Politique, RD Congo, Société RDC : Le candidat Felix Tshisekedi promet « une gouvernance sans pitié face aux anti-valeurs et à la corruption »

RDC : Le candidat Felix Tshisekedi promet « une gouvernance sans pitié face aux anti-valeurs et à la corruption »

Candidat officiel de son parti l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/ Tshisekedi), appuyé par deux autres partis politiques l’UDPS/ Kibassa et le PUNA, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déposé sa candidature à la présidentielle du 23 décembre 2018 au siège de la CENI le mardi 07 août 2018.

Sur le perron de la CENI, Félix Tshisekedi a insisté sur la nécessité d’avoir un candidat unique de l’opposition face à celui du camp du pouvoir lors de cette élection pour laquelle plusieurs candidats sont déjà enregistrés.  Et pour cette cause, une rencontre entre opposant se ferait en septembre prochain en dehors du pays : « Je crois que nous allons avoir une rencontre importante au mois de septembre à l’extérieur du pays malheureusement, parce que certains d’entre nous, ne peuvent pas revenir au pays, je pense à mon frère Moïse Katumbi et je profite pour le saluer d’ailleurs. Il a été comme vous le savez, victime d’une grosse injustice et aurait dû normalement être parmi nous en ce moment et déposant aussi sa candidature. Donc nous allons tenir cette réunion à l’extérieur ».

Comme un début d’explication de son programme, Félix Tshisekedi a insisté sur le fait que chaque candidat soit plutôt jugé par la population sur base de son programme : « Que nos compatriotes nous jugent projet contre-projet, programme contre programme et qu’ils élisent le meilleur d’entre nous pour le bien-être de ce pays » a-t-il déclaré.

En esquisse de ce qui sera une partie de don programme d’action, il est revenu sur les priorités qui étaient dans son projet comme candidat à la tête de l’UDPS à savoir la réconciliation des congolais avec eux-mêmes et leur pays, l’amélioration du climat des affaires pour attirer les investisseurs et la lutte contre les antivaleurs notamment l’impunité et la corruption dont il a prévenu qu’il sera extrêmement sévère et regardant : « Nous serons sans pitié, ça sera tolérance zéro contre la corruption parce que c’est une véritable gangrène qui mine les performances du pays ».

Comme sur les traces de son feu père Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, il a insisté sur l’instauration d’un état de droit où l’administration devrait être fonctionnelle comme partout ailleurs dans d’autres pays.

Notons que la journée de mardi 07 août a vu s’enregistrer les candidatures de Kin-Kiey Mulumba, Jean-Paul Moka, Freddy Matungulu et Pierre Honoré Kazadi. Adolphe Muzito s’est acquitté de la même tâche ce mercredi 08 août, dernier jour officiel de dépôt des candidatures pour les législatives nationales et la présidentielle conformément au calendrier électoral de la CENI.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares