home Politique, RD Congo, Société Évaluation externe conjointe des capacités du Règlement Sanitaire International (RSI 2005) pour la RDC : Lancement des travaux à Kinshasa dès ce lundi 12 mars en présence de plus de 70 participants

Évaluation externe conjointe des capacités du Règlement Sanitaire International (RSI 2005) pour la RDC : Lancement des travaux à Kinshasa dès ce lundi 12 mars en présence de plus de 70 participants

KINSHASA, 11 MARS 2018. L’évaluation externe conjointe (EEC) est aujourd’hui indispensable pour la République Démocratique du Congo (RDC).  Il s’agit d’un processus volontaire et multisectoriel de suivi et d’évaluation de la mise en place des capacités essentielles demandées par le RSI 2005.

Le but est de voir si le pays concerné est en capacité de prévenir et de détecter les risques de santé publique qui peuvent se produire spontanément ou du fait d’événements délibérés ou accidentels, et à y répondre rapidement. Plus de 70 participants venant des différents secteurs et domaines d’activités couverts par le RSI prendront part à ces travaux du lundi 12 au vendredi 16 mars 2018 en la salle de conférence de Kempinski Hôtel Fleuve Congo.

L’équipe internationale pour l’EEC comprend des experts venant de différents pays (Algérie, Bénin, Etats-Unis d’Amérique, France, Maroc, Mauritanie, Sénégal etc.) et organisations internationales (Banque mondiale, CTB, CDC-Afrique, CDC-Atlanta, DFID, Ecole de Santé Publique de Kinshasa, FAO, JICA, KOICA, MSF, OIM, OIE, OMS AFRO & Siège), et couvrant l’ensemble des différents domaines techniques.

Le Ministre de la Santé Publique, Dr Oly Ilunga Kalenga présidera à partir de 09h00 de ce lundi 12 mars l’ouverture de ces travaux, en présence des autres membres du Gouvernement et experts (Ministère de l’Agriculture, Ministère du Commerce Extérieur, Ministère de l’Economie, Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Ministère des Finances, Ministère de l’Intérieur, Ministère des Transports et Voies de Communications etc.) et du Représentant de l’OMS en République Démocratique du Congo, le Dr Allarangar Yokouidé.

Pendant cinq jours, les participants vont discuter et analyser les 19 domaines techniques du RSI 2005 décrits dans l’outil JEE (Joint External Evaluation). Il y aura des présentations, sur la base des exigences de transparence et de responsabilité mutuelle, pour expliciter l’essentiel des points saillants du système de santé de la RDC.

Ces travaux détailleront les points clés pour cet exercice d’auto-évaluation et qui peuvent se résumer de la manière suivante :

Déterminer les forces, les pratiques optimales, les domaines où le renforcement est nécessaire, les défis et les actions prioritaires pour les 19 domaines techniques clés ;

Intégrer les résultats d’autres évaluations en une évaluation et une plate-forme uniques couplées à l’opinion d’experts internes et externes ;

Contribuer à l’examen des priorités nationales et à la révision des plans institutionnels pertinents pour intégrer et accueillir les actions et les ressources nécessaires pour combler les lacunes et les besoins identifiés ;

Servir de plate-forme commune pour la révision et la mise à jour des plans de coopération entre les autorités nationales et les partenaires, les parties-prenantes internes et externes, y compris l’élaboration de plans intégrés et multisectoriels.

C’est donc à l’issue de ces discussions approfondies que la RDC pourra compléter le processus et passer à l’étape de l’élaboration d’un plan stratégique de renforcement de ses capacités en vue de la mise en œuvre efficace du Règlement Sanitaire International (RSI-2005), ainsi que du renforcement du programme de gestion de la sécurité sanitaire.

Tableau (1) : domaines techniques faisant l’objet de l’évaluation

PRÉVENIR

  1. Législation, politique et financement au niveau national
  2. Coordination, communication et plaidoyer dans le cadre du RSI
  3. Résistance aux antimicrobiens (RAM)
  4. Maladies zoonotiques
  5. Sécurité sanitaire des aliments
  6. Sécurité et sûreté biologiques
  7. Vaccination

DÉTECTER

  1. Système de laboratoires nationaux
  2. Surveillance en temps réel
  3. Notification
  4. Développement du personnel

RÉPONDRE

  1. Préparation
  2. Interventions d’urgence
  3. Liaison entre les autorités de santé publique et les responsables de la sécurité
  4. Déploiement de contre-mesures médicales et du personnel
  5. Communication sur les risques

Autres risques liés au RSI et points d’entrée

  1. Points d’entrée
  2. Evénements d’origine chimique
  3. Situations d’urgence radiologique

Article à lire sur : Évaluation externe conjointe des capacités du Règlement Sanitaire International (RSI 2005) pour la RDC : Lancement des travaux à Kinshasa dès ce lundi 12 mars en présence de plus de 70  participants http://newsletters.cod.afro.who.int/drcflyer/vbm80p5n1ev

print

Partagez

shares