home Politique, RD Congo, Société Nord-Kivu : Reddition des 120 miliciens Maï-Maï à Butembo

Nord-Kivu : Reddition des 120 miliciens Maï-Maï à Butembo

Les cérémonies se sont déroulées mercredi 7 mars 2018 au camp de cantonnement de Matembe, dans la partie Ouest de la ville de Butembo, au Nord-Kivu. Quatre armes à feu ont été remises au Ministre National en sa qualité de délégué du Chef de l’Etat pour cette mission de pacification dans la Province du Nord-Kivu. Elle intervient après plusieurs mois de sensibilisation menée par le Ministre national de la Pêche dans plusieurs entités du grand Nord-Kivu. Kisaka Daniel est originaire du territoire de Beni, raison de plus de s’être fait entendre, peut-être.

Pendant les cérémonies de remise de ces fusils, le Ministre Kisaka était accompagné du Maire de Butembo et de tout le Conseil urbain de sécurité. Kisaka a expliqué que « nous avons un seul pays dans lequel un seul corps d’arme est appelé à sécuriser la population ». Le délégué du Chef de l’Etat a remercié les combattants auto-rendus et tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette campagne et des cérémonies de ce jour.

« Courage à vous dans cet acte que vous posez en décidant de quitter la brousse et participer à la pacification du pays. Nous avons une seule patrie et nous devons la protéger nous tous. Nous avons une seule force armée et vous allez l’intégrer pour l’aider à y arriver…En tant que votre frère, je vais parvenir votre message à la hiérarchie, je vais témoigner pour vous afin que le processus continue », a encouragé le Ministre Kisaka.

Pour sa part, le Général autoproclamé Katoto Prémices a expliqué que cette remise symbolique de 4 armes à feu est une preuve de leur volonté, lui et ses hommes, de participer à la stabilisation du pays.

« Nous avons décidé de remettre les armes après des sensibilisations faites à notre intention par le Ministre Kisaka. Nous avons compris qu’il nous faut travailler au sein des FARDC. Ceux qui sont restés dans la brousse pensaient que nous seront emprisonnés. Je leur dis, non. Nous sommes bien traités ici », a laissé entendre le Général autoproclamé Katoto Premices.

Miliciens rendus

Le camp de regroupement de Matembe héberge plus de 120 anciens miliciens Maï-Maï, dont 2 femmes depuis le 18 février 2018. Ils sont venus des groupes disséminés à Miriki, Kimaka, Vuyinga et Kirumba dans le territoire de Lubero et Isale dans le territoire de Beni.

Jack Katson Maliro

print

Partagez

shares