home Musique, People, RD Congo, Société RDC-MUSIQUE : To Lembi (Y’en a marre) d’Olivier Tshimanga, une chanson et un engagement

RDC-MUSIQUE : To Lembi (Y’en a marre) d’Olivier Tshimanga, une chanson et un engagement

Auteur-compositeur, guitariste de talent et chanteur à ses occasions ; il arbore toujours ce look particulier qu’on lui reconnait depuis des années et il fait partie de cette nouvelle génération des artistes musiciens congolais qui ne courent pas derrière des gens pour gagner leur vie. Avec sa guitare dit Tshimangologie, il s’est décidé de s’engager pour réveiller les consciences et dénoncer la situation chaotique qui se vit dans son pays natal, la RDC au travers d’une chanson To Lembi (Y’en a marre).

Lui, c’est Olivier Tshimanga Tshimangologie pour ses fans. Sur les traces de sas aînés Alpha Blondy ou Tikhen Jah Fakoly, il dit ne plus vouloir se taire au regard de la souffrance des gens de son pays ; pourtant considéré comme un don béni de Dieu. Avec son emblématique guitare et sa voix sonnante, au travers d’une satire ; il dépeint cette situation politique insupportable de son pays où une clique des personnes sous le férule d’un homme, en l’occurrence le président Joseph Kabila n’en ont cure de la majorité du peuple.

Raison de sa révolte pour lui faire transmettre le message selon lequel il est temps de partir car Y’en a Marre pour ne pas dire qu’on est fatigué de lui. Sous les airs et le ton d’un Luambo Makiadi Franco dont il se réclame volontiers un héritier, Olivier Tshimanga veut passer un message fort : celui de se réveiller de sa torpeur pour dire ça suffit et dénoncer cette injustice devenue une loi dans un pays où dire la vérité devient un crime

Se disant apolitique et n’usant que de ses trois armes (guitare, plume et voix), Tshimanga justifie son engagement par le fait que le peuple qui souffre aujourd’hui au Congo ; c’est le même qui soutient les artistes musiciens dans ce pays. Et il trouve méchant que les autres leaders d’opinion à l’instar des artistes musiciens se taisent sans pouvoir écouter le cri d’alarme de ce même peuple au milieu duquel il vit.

Expliquant respecter les opinions des uns et des autres qui savent pourquoi ils parlent ou pourquoi ils se taisent, Olivier Tshimanga dit s’être engagé à la place de ce peuple qui se meure, à la place de ce peuple qui souffre depuis la nuit de temps. Et qu’il est donc temps que les congolais se lèvent pour être debout comme un seul homme pour mettre dehors tous les tortionnaires qui bloquent le mécanisme de développement de mon peuple dit-il.

CRÉDIT IMAGES JT TV5 MONDE AFRIQUE

Comme un clin d’œil à l’engagement citoyen, la chanson qui a été bloqué sur You Tube et piraté avant la sortie officielle ; véhicule le même message que celui du mouvement citoyen Congolais debout. Mais aussi celui de la Charte de congolais pour une alternance démocratique. L’interpellation d’Olivier Tshimanga s’adresse d’abord à la communauté congolaise pour qu’elle dresse son front pour sa dignité.

Egalement à celle dite communauté internationale qui ne doit plus rester silencieuse face au génocide qui se vit au Congo depuis 20 ans avec plus de 12 millions des morts. Raison du sous-titrage du clip officiel en français et bientôt en anglais pour une bonne compréhension du message par tous.

Malgré des menaces sur lui et certains de ses proches dans le pays par ceux-là dont il ne cite pas les noms, Tshimanga promet de ne plus jamais s taire. Il n’en est pas à sa première avec cette nouvelle chanson engagée. Il y a lieu de citer Roots Revolutions où il exprime la même rage de cœur pour tout ce qui passe au Congo depuis son indépendance.

CRÉDIT IMAGES CLIP OFFICIEL TO LEMBI (Y’EN A MARRE) PAR OLIVIER TSHIMANGA  

print

Partagez

shares