home Photos & Videos, Politique, RD Congo, Régions, Rwanda Joseph Kabila et Paul Kagame, une journée de rencontre bilatérale et sécuritaire

Joseph Kabila et Paul Kagame, une journée de rencontre bilatérale et sécuritaire

Rubavu, Rwanda. Joseph Kabila, le président RD congolais s’est rendu vendredi 12 août 2016 dans la ville frontalière de Rubavu au Rwanda non loin de Goma pour y rencontrer son homologue rwandais, Paul Kagame. Cette visite à l’Est intervient 8 jours après celle effectuée en Ouganda le 4 août 2016 où il avait rencontré le président Yoweri Kaguta Museveni dans le district de Kasase près de Beni.

C’est la chef de la diplomatie Louise Mushikiwabo, qui est venu accueillir le président congolais à la Grande barrière du poste frontalier entre les deux pays, avant de conduire Joseph Kabila auprès de son hôte du jour Paul Kagame décontracté en costume sans cravate. Côté congolais, à côté du Gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku;  les ministres Alexis Thambwe-Mwamba (Justice), Atama Tabe (Défense) et Martin Kabwelulu (Mines) étaient du voyage.

 

Au menu de ces deux rencontres certes des discussions bilatérales, de coopération entre les deux pays et sécuritaires dans cette région des Grands Lacs en proie à une insécurité récurrente. Il faut rappeler que les incidents entre forces de sécurités congolaise, ougandaise et rwandaise sur les supposées violations des frontières communes ont fait plusieurs morts ces derniers mois dans les trois camps. Si le Rwanda s’est toujours plaint des incursions répétées sur son territoire des éléments du FDLR à partir du Parc national du Virunga, il a toujours menacé de les poursuivre militairement jusque sur le sol congolais pour assurer sa propre sécurité.

Kinshasa de son côté accuse son voisin de violations de ses frontières légitimes tout en soutenant les différents groupes des rebellions armées qui ensanglantent l’Est du pays depuis près de 20 ans. Les deux chefs d’État se sont félicité des progrès réalisés dans les efforts visant à l’éradication des forces dites négatives, les groupes armés et autres milices qui pullulent dans l’Est de la RD Congo; ils ont souhaité la mise en place d’un mécanisme étroit d’échange de renseignements sur ce sujet.

Alors que les rebelles ADF-Nalu d’origine ougandaise sévissent dans le triangle de la mort Beni-Aru-Lubero au Nord-Kivu avec des multiples exactions, les FDLR rwandaises issues de l’ancien régime Habyarimana considérés génocidaires depuis 1994 par Kigali s’illustrent dans les territoires de Walikale et Rutshuru toujours dans le Nord-Kivu où ils contrôlaient des larges espaces, occasionnant les déplacements des populations. La stabilisation de cette donne restant un casse-tête pour ces dirigeants (http://www.afriwave.com/2016/08/03/joseph-kabila-de-nouveau-en-visite-a-lest-du-pays/).

Le commerce transfrontalier, la gestion du Parc National des Virunga au profit des trois pays (RDC, Ouganda et Rwanda), et la question sur la démarcation de la frontière commune entre la RDC et le Rwanda ont également été évoqués. Mais également l’énergie avec l’exploitation du gaz méthane dans le Lac Kivu dont le Rwanda a lancé une première centrale électrique expérimentale au gaz méthane Kivuwatt qui tourne à plein régime depuis le 16 mai 2016 (http://www.afriwave.com/2016/05/17/rwanda-la-premiere-centrale-electrique-au-methane-inauguree-sur-le-lac-kivu-par-rfi-fr/). Joseph Kabila et Paul Kagame se sont entendu pour qu’une nouvelle équipe technique conjointe commence des travaux d’ici fin août avec la mise sur pied d’une équipe technique RDC-Rwanda pour l’exploitation du gaz méthane.

Un conseiller du ministère congolais des Hydrocarbures interrogé par notre correspondant sur place se dit néanmoins satisfait de la relance de ce projet qui fut jadis commun entre les deux pays, mais que les difficultés politiques dues à l’instabilité des frontières communes ont arrêté au profit du seul Rwanda. A ce sujet rassure-t-il, notre délégation ministérielle qui a séjourné en Allemagne en juin 2016  concrétisera l’exploitation de ce gaz de notre côté même si le projet commun avec le Rwanda est à nouveau sur pied.

Si officiellement rien n’a été évoqué concernant les affaires de politique intérieure congolaise, les commentateurs et autres observateurs politiques de Kinshasa n’en croient pas. Car pour eux, ces visites de Joseph Kabila dans deux pays qui ont fait modifier leurs constitutions pour un troisième mandat de leurs présidents respectifs n’a rien d’anodine. Car bien avant L’Ouganda et Le Rwanda en août, Kabila s’était déjà rendu fin juin au Congo-Brazzaville pour rencontrer le président Denis Sassou Nguesso qui s’est proposé de faire le médiateur dans le dialogue politique national RD congolais en panne depuis des mois.

print

Partagez

shares