home Photos & Videos, Politique, RD Congo, Régions Corneille Nangaa sur TV5 Afrique : Fin 2016, il sera impossible d’organiser l’élection présidentielle

Corneille Nangaa sur TV5 Afrique : Fin 2016, il sera impossible d’organiser l’élection présidentielle

URGENT : les événements se bousculent en RD Congo. Invité du Journal Afrique Sur le plateau de TV5 Monde ce soir du 24 juillet 2016, Corneille Nangaa, Président de la Commission Nationale Électorale Indépendante (CENI) confirme qu’il sera impossible d’organiser l’élection présidentielle comme prévue fin novembre 2016.  Et pour cause, le retard accumulé dans le lancement de l’appel d’offre pour trouver la société capable de faire l’opération de révision du fichier électoral; en l’occurrence le Groupe européen Gemalto spécialisé dans les solutions de sécurité numérique avec qui le contrat a été signé fin juin 2016 pour fournir les solutions d’enrôlement des futurs électeurs.

Pour le Président de la Ceni, face à la contrainte constitutionnelle d’organiser la présidentielle en fin 2016, il y a aujourd’hui celle technique pour la fiabilisation du nouveau fichier électoral, ce qui demandera un peu plus de temps. Un consensus pourtant du côté de l’opposition comme de la majorité au pouvoir souligne-t-il : les deux fichiers issus des élections de 2005 et 2011 sont considérés par tous comme étant pourris, infectés ou encore corrompus. Raison pour laquelle on s’y attèle pour sa révision. Autre grief à l’encontre de l’administration du pays, le manque d’un registre du service d’état civil organisé qu’il appelle de tous ses vœux pour qu’en l’avenir ce genre des choses se répète plus. Interrogé sur la réaction de l’opposition face à ce report annoncé de la présidentielle, Corneille Nangaa estime pour sa part que la démocratie se consolide dans le pays malgré les protestations de cette même opposition.

Dialogue politique national en panne avec la récusation du facilitateur désigné par l’Union Africaine de la part d’une partie des politiques, meeting et contre meeting des opposants et de la majorité au pouvoir…l’on se demande bien de quoi sera fait les jours à venir.

 

print

Partagez

shares